• EXQUISE ANNEE 2007 …





    Qu’enchanteur éclose l’an qui approche

    Davantage bienveillant que celui qui s’effiloche

    Qu’il vous immerge d’autant de quiétude

    Que la paix montagnarde tout en altitude


    Quatre saisons au zénith de l’amitié

    En votre âme de l’amour à satiété

    Et puissiez-vous moissonner en retour

    Extase du cœur en roulements de tambour


    Puis encore d’inespérées réussites

    De celles qui le corps ressuscite

    Essentiellement une santé prospère

    Tonifiante telle millions d’ampères


    Harponnez autant que possible le plaisir

    En aucun cas ne le laissez flétrir

    Édifiez pour vos semblables une vie belle

    Que dans leurs yeux elle étincelle


    A chacun de vos réveils positivez

    Pour vos aurores enjoliver

    Propulsez votre vie dans un inédit concept

    Extraordinaire respirera deux mille sept …



  • SE PARACHEVE L’ANNEE …





    Quand la ville se pare

    De sapins des campagnes

    Lorsque vire l’année sur le tard

    Se présagent bulles de champagne


    Le monde s’apprête aux festivités

    Ignorant la multitude de convives

    Qui célébreront la nativité

    Et nuit de l’an neuf à foison expansive


    Toute la planète s’illumine

    De couleurs les plus scintillantes

    Cependant que les gens cheminent

    Face aux vitrines alléchantes


    Cordons des bourses se délient

    Pour des cadeaux qui s’amplifient

    Aussi festins entre amis et famille

    Et que les cœurs se pacifient


    Dieu que les fêtes seront belles

    Pour vous et moi mes bons amis

    Des vagues jailliront des bouteilles

    Tel déferle un tsunami


    Pour tout qui à de l’argent

    Mais il y aura-t-il réjouissances

    Dans l’univers des indigents

    Et si un peu nous répartissions notre chance


    Qu’il serait beau cet inédit Noël

    Et toute changeante l’année nouvelle

    D’âmes au chaud sur globe devenu fraternel

    Hors des frimas qui les chairs flagellent …


  • LA PROMESSE …





    Souffle éclos de tes mélodieuses lèvres

    M’effleurant amoureusement

    Arpente ma chair qui s’enfièvre

    Soir de nos noces pieusement


    Attachés à notre promesse

    De ne nous unir qu’à la nuit d’alliance

    Etreignons-nous de l’inconnue ivresse

    Emportant nos corps en mouvance


    D’explorations en découvertes

    Rêvées au temps de nos fiançailles

    Sobrement demeurées îles désertes

    Sans qu’il n’y eut la moindre faille


    Mais voilà qu’en toi tu m’attires

    M’offrant incroyable présent

    Dans un délire d’exquis soupirs

    Nous propulsant au firmament


    Se mourrant nos virginités

    De par nos sangs à jamais liés

    Jusqu’aux temps de l’infinité

    Espace des coeurs domiciliés ...


  • POUR DES MILLIONS D’ANNEES …

    html>




    Au rouge soleil ponant

    Se meurt ma vie d’amant

    Qui fut fleuve brûlant

    De ma chair tant s’offrant


    A toi suave aimée

    De grâce satinée

    Vois mon âme anémiée

    Pour les millions d’années


    Que forgera le temps

    Au feu vif de Satan

    D’instant en autre instant

    Soif de toi me hantant


    Dans leur immense ampleur

    Sur moi épand tes pleurs

    Qu’ils perlent ma pâleur

    M’imprègnent de ta chaleur


    Puis même de ton parfum

    Que ton souffle fait embruns

    Quand je ne suis plus un

    Soudain feu le défunt …