• PRINTEMPS JE T’AIME …





    Vivre l’amour à l’âge printemps

    S’épanouir de doux serments

    Goûter aux originels baisers

    Sentir nos cœurs tant apaisés


    Se projeter de lendemains

    Calligraphiés au gré des chemins

    De mots n’appartenant qu’à nous

    D’un neuf lexique vrai bijou


    Sans jamais perdre nos quinze ans

    Aux tendres âmes d’adolescents

    Tout ignorer de l’ère adulte

    Qui dans la réalité catapulte …


  • OH DOUCE MATINEE …





    Oh douce matinée

    Tes fleurs parfumées

    Ruissellent de rosée

    A toutes les croisées


    Ton aurore si divine

    Aujourd’hui me fascine

    Que sans fin je lambine

    Sur couche d’agneline


    Ta tiédeur envahit

    Ce fabuleux lieu-dit

    Où un jour naquit

    Tout à notre profit


    Inaltérable fontaine

    Abreuvant riveraines

    Qui dans unique rengaine

    Engendrèrent fête foraine


    Et les plus beaux manèges

    D’où retentissent arpèges

    Forment immense cortège

    De divins florilèges


    Merci chères premières heures

    De cette aube si blanche

    M’offerte telle une lueur

    Sous de neuves fragrances…


  • OFFRANDE …





    Sereinement se libère

    Sinueux corps désir

    Bas reins spectacle lunaire

    Paysage de délire


    Fermes gémelles dunes

    Triangle velours prélude

    Mènent jusqu’à la lagune

    Par la source qui exsude


    Lèvres fondent à l’oasis

    De la clairière pubienne

    Complaintes de prémices

    Envolée aérienne


    Âmes qui se traversent

    Délice jardin d’Éden

    Inouïe nuit de Perse

    Ressacs de mer Caspienne


    Mènent à l’euphorie

    Où s’égarent les sens

    Sombrant dans l’agonie

    De l’amour en démence …