• MÂLE MECONNAISSANCE …





    Mademoiselle, Madame

    Vos rêves m’interpellent

    Princesse, Reine Femme

    Dites-moi à quelle échelle


    Le jardin d’vos délices

    Vous le voudriez magique

    Pour le rendre propice

    Et d’autant plus tonique


    Car malgré millénaires

    L’homme ignore tout de vous

    Il se voudrait Voltaire

    Et vous dire à genoux


    Les mots beaux à entendre

    Irriguant votre cœur

    Pour à votre âme prétendre

    En infinie pudeur


    Sachez-le maladroit

    Usez donc de vos charmes

    En-lui brisez l’effroi

    De ce qui le désarme


    Puisqu’avant d’vous aimer

    La peur de mal s’y prendre

    Sa mémoire vient semer

    L’empêchant de s’épandre…


  • FEMMME …





    Puis Dieu créa la femme

    Incarnatation du monde

    Ce jour là naquit l‘âme

    Pour que l’amour l’inonde


    Forêts s’émerveillèrent

    Montagnes s’inclinèrent

    Vagues de mer s’élevèrent

    Liesses perpétrèrent la terre


    Et quand l’homme la vit

    S’illumina sa vie

    Son cœur battit, battit

    D’une vive symphonie


    Elle première merveille

    D’une planète prenant vie

    Enflamma le soleil

    Des pôles à l’Arabie …


  • PEINE ET RENAISSANCE …





    Femme aux yeux fontaines

    Au cœur de porcelaine

    A l’âme voilée de peine

    Aux idées d’fond de Seine


    Depuis qu’avec maîtresse

    Ton homme avec bassesse

    Te trompe sans complexe

    Tu péris de détresse


    Hier chargé d’valises

    D’un regard de méprise

    Froid comme un vent de bise

    T’a quitté pour l’exquise


    L’experte aux jeux d’amour

    Qui donne tout sans détour

    Rassasiant le vautour

    De ses plus fous atours


    Tu crois ta vie brisée

    Tes ressources épuisées

    A jamais la risée

    De rumeurs avisées


    Peu loin se meurt brave homme

    Vivant même drame en somme

    Au cœur plein d’hématomes

    Qu’on surnomme bon homme


    Un sourire en passant

    Quelques mots d’temps en temps

    Des sentiments naissants

    Fleuriront neufs printemps …


  • DITES-MOI …





    Dites-moi la tendresse

    Qu’en vain je ne la cherche

    Car soudain le temps presse

    Et mon cœur se dessèche


    Dites-moi la douceur

    Vous madame qui savez

    Je sens que je me meurs

    L’âme lourde tel pavé


    Dites-moi les mots fous

    Tant je les méconnais

    Nul de mes rendez-vous

    Ne m’offrit ce secret


    Dites-moi je vous aime

    Des plus sincèrement

    Que j’en fasse mon emblème

    Jusqu’à la nuit des temps


    Dites-moi, dites-moi

    Et encore et encore

    Sereinement votre émoi

    Que mes larmes décorent


    Enfin mes joues de joie

    Comme tiède rivière

    D’un printemps bon aloi

    Qui redonne la foi


    Existez-vous madame

    Si oui dites le moi

    En-bas noir macadam

    M’attire de mon toit …


  • AMOUR MUSIQUE, RÊVE MAGIQUE …





    Je te rêve en musique

    En fleur des champs

    Fresques magiques

    Croquées aux vents


    Tant je divague

    Esprit flottant

    Au creux de vagues

    Blés ondoyant


    Je t’aime en do

    En mi en ré et puis en sol

    Toi mon crédo, mon concerto

    Douce auréole


    Qui m’accompagne

    De-ci, delà

    Hautes montagnes

    D’amour voilà


    Quand de leurs cimes

    Fredonne ton nom

    Echos d’abîmes

    Meuvent ma chanson


    En neufs vocables

    Narrant aimer

    Temps invariables

    D’éternité


    Je t’aime en la

    En fa en ut, autant en si

    Ô bien plus loin que l’au-delà

    A tout jamais, ainsi aussi …