• DE LA-HAUT ...

    ciel.jpg

     

    Là à même ta pierre

    Je clos discrètement les paupières

    Dans la sève de ma mémoire

    Renaissent d’hier tous mes espoirs

     

    Quand dans ton image je me noie

    Puisque parfaitement je te vois

    Et ensemble enfin nous voguons gaiment

    Revivant notre amour beau printemps

     

    Te sentant là tout contre moi

    Ô combien bat mon cœur d’émoi

    L’attente de si longues années

    De ta beauté n’a en fait rien changé

     

    Et puis comme par enchantement

    Ta voix me revient telle qu’avant

    J’ouïs tendrement tes je t’aime

    Lorsqu’un vent tant léger me les sème

     

    Puis le rêve lentement s’achève

    Et mes yeux tristement se relèvent

    Mais demain encore je reviendrai

    Pour vivre à deux notre irréalité

     

    Désormais je ne puis plus m’en passer

    Mon chemin quotidien me ramène au passé

    Dans ce présent où nul ne peut plus rien casser

    Et sur cette pierre protectrice souvenirs ressasser …