Général

  • DIVA DE L’AMOUR…





    Lumière tamisée

    Silhouette satinée

    Non point encore grisée

    Elégance raffinée


    Tes mots qui se font chant

    M’exhortent à la fusion

    De nos corps amants

    Bien plus qu’à profusion


    Et quand tu vocalises

    Sur l’échelle de l’amour

    Ta vision m’est exquise

    Au travers tes pourtours


    Qui ondulent en cadence

    M’emportant dans une danse

    De suave violence

    Jusqu’aux moments intenses


    Où le chœur t’accompagne

    Quand du deviens diva

    Du refrain des montagnes

    Qui mon être avivra…


  • SUPPLICATION A L’ETRE AIME …





    Quand volent les hirondelles

    Si haut là dans le ciel

    Puisque chante le printemps

    En fleurissant les champs


    Tandis que la neige s’étale

    En milliers de pétales

    Pendant que fanent les roses

    Mon cœur grave vire au mauve


    L’an ne façonne qu’une saison

    Sans toi mon horizon

    Plus de sens à ma vie

    Depuis qu’un jour partie


    Dans un ultime soupir

    Il ne me reste qu'à souffrir

    Pour toute l’éternité

    Torrents d’eau à pleurer


    Pourquoi, mais donc pourquoi

    Dieu t’a enlevée à moi

    Haïssait-il l’amour

    Jalousait-il nos jours


    Les couples qui se déchirent

    Eux il les laisse vivre

    Dis-moi d’où tu te trouves

    Pourquoi tellement je souffre


    Puis viens bercer mes rêves

    Pour ne plus que nuits je crève

    De ce manque de toi

    Et plonge-moi dans l’émoi


    Alors dans mon sommeil

    S’il existe ce ciel

    Couvrant jardin d’Eden

    Emporte-moi ma reine …


  • LA VIE, LE RÊVE …





    Et puis l’amour se meurt

    Mais subsiste le rêve

    Pour cajoler le cœur

    Et que le corps ne crève


    Les années froissent le couple

    Tel du papier mâché

    Ne demeurent bien souples

    Que souvenirs du passé


    Où l’on se promettait

    Ô de s’aimer toujours

    Aujourd’hui on se tait

    On mime même les sourds


    L’atmosphère pèse lourde

    De jours qui n’en finissent

    Eviter toute bourde

    Pour que plus on ne se haïsse


    Alors vient la nuit

    Et dos à dos on rêve

    A l’être qui nous ravit

    Tout dépourvu de glaive


    Mais nanti de douceur

    Née de ce coup de foudre

    Le seul, le vrai bonheur

    Où il ne faut en découdre …


  • QUAND TOMBE LA NUIT …





    Une lumière tamisée

    Sur une musique de fond

    Deux regards irisés

    Par un amour fécond


    Sous un ciel s’éteignant

    Le soleil au couchant

    En appelle aux amants

    Pour câlins enlacements


    Délicatement couple se meut

    S’esquissent au mur les ombres

    De ces corps amoureux

    S’offrant là sans encombre


    De doux mots se susurrent

    Entre suaves soupirs

    Sublimant la nature

    Quand yeux se font saphirs


    Au moment de l’extase

    Les âmes se rejoignent

    Et les êtres tout en phase

    Planent au-delà des montagnes …


  • SYMBIOSE …





    En tes yeux percevoir

    Cette pure lumière

    Me conduit à l’espoir

    Écho à ma prière


    Etincelle alchimique

    Passerelle de cristal

    Viens à moi mon unique

    Pour mieux ouvrir le bal


    Allons en découvertes

    Par-delà l’horizon

    Aux portes de la sagesse

    Menant à la raison


    D’une l’infinie passion

    Où l’on tutoie l’amour

    Sans infimes tentations

    De hasardeux détours


    En parfaite symbiose

    Vivons ivresse miel

    Suave parfum de rose

    Chemin de l’arc-en-ciel


    Tel un appel divin

    Fondons couple sacré

    Celui où ne déteint

    Le plus vert brin de pré


    Ô mon ode à la vie

    Ta sereine présence

    S’agrémente inouïe

    De par ton regard d’ange


    Toi le flambeau du monde

    Mille perles d’étoile

    De tendresse je t’inonde

    Mon âme te dévoile


    Que chaque jour soit mystère

    Au-delà des firmaments

    Que d’orées en lisières

    Subsiste l’amour serment …


  • ABSENCE …



    MON EPOUSE ETANT A NOUVEAU HOSPITALISEE, JE SERAI ABSENT DES BLOGS PLUSIEURS JOURS. MILLE EXCUSES.


  • LES SANS TABOUS …





    Allez viens donc très vite ma belle

    Vêtue de tes seules jarretelles

    Que nous dansions au plus rythmé

    Au sein même de notre intimité


    Encore et encore au corps à corps

    A la perception de nos peaux mi-dénudées

    Enflammant nos sentiments si forts

    A la faveur de nos pudeurs éludées


    De saccades en saccades

    Réinventons prémices à l’amour

    Omettons Kamasoutra et ses salades

    Mettons-y sel, sucre et cassonade


    Praliné, crème fraîche, parfum de fraise

    Qu’importe libérons nos sens

    Aux mille diables vieilles fadaises

    De nos aïeux morts de décence


    Goûtons clairement à nos essences

    Aux moindres recoins d’anatomies

    Couple vaut plus qu’effervescence

    Pour apprécier chaque jour la vie …


  • HIER, DEMAIN, SURTOUT MAINTENANT …





    Anéantir les cicatrices du passé

    Sans se retourner les jeter au fossé

    Ne point penser aux blessures de demain

    Simplement envisager d’emprunter le bon train


    Mais vivre intensément le moment présent

    Tout en sachant se l’offrir comme un présent

    Une montagne, un océan, un fabuleux diamant

    Car la moindre seconde de vie demeure un événement …


  • HI-HAN …





    Six milliards d’habitants

    Et deux fois autant d’yeux

    Voyant différemment

    Dur de ne point brouiller d’œufs


    Et puis nombre de Dieux

    Comment choisir le bon

    Ne connaitre de l’enfer le feu

    Car point d’absolution


    Quand on fait partie des impurs

    Des néfastes religions

    Et non des purs et durs

    Ceux de la bonne légion


    Et toi l’athée, voire l’impie

    Le blasphémateur

    Le détrousseur de filles

    De la nature, l’erreur


    Et moi, et moi, et moi

    Je ne sais pas, je ne sais plus

    Comment avoir, garder la foi

    Là dans ma tête tout est confus


    L’on me montre du doigt

    Me condamne, me damne

    A me d’mander pourquoi

    Le créateur ne m’a fait âne …


  • PRIERE …





    Sainte Marie

    Mère du Fils

    Pureté de vie

    La terre pisse


    Bien trop de sang

    Par le calvaire

    Des innocents

    Aux sales guerres


    De Présidents

    Dictatoriaux

    Avides d’argent

    Les saligauds


    Et la misère

    Ne la vois-tu

    Toi Bonne Mère

    De là au-dessus


    Plus de visites

    Reprends chemin

    De Lourdes, Beauraing

    Reviens nous vite


    Et ta bonne bouille

    Fais-la donc voir

    A ceux qui souillent

    Tous nos espoirs


    D’une vie belle

    Douce et sereine

    Et non cruelle

    De pleurs, de peines


    Sainte Marie

    Fille de ton Père

    Quitte ta momie

    Entends prières …

  • RENDEZ-VOUS A PARIS …





    Rendez-vous à Paris

    Sur les bords de la Seine

    On s’amuse et on rit

    Regards à perdre haleine


    Prenons le bateau mouche

    Pour rêver en beauté

    Au soleil qui se couche

    Face au Louvre hébété


    De voir cœurs palpiter

    Sur les flots enchantés

    D’êtres fous emporter

    Saveur baisers fruités


    Petit cabriolet rouge

    Poursuivons le parcours

    Cheveux au vent qui bougent

    S’enlaçant fol amour


    A Paris au mois d’août

    Les amours d’un été

    Scintillent couleurs bijoux

    Imprégnés de gaieté …


  • MÂLE MECONNAISSANCE …





    Mademoiselle, Madame

    Vos rêves m’interpellent

    Princesse, Reine Femme

    Dites-moi à quelle échelle


    Le jardin d’vos délices

    Vous le voudriez magique

    Pour le rendre propice

    Et d’autant plus tonique


    Car malgré millénaires

    L’homme ignore tout de vous

    Il se voudrait Voltaire

    Et vous dire à genoux


    Les mots beaux à entendre

    Irriguant votre cœur

    Pour à votre âme prétendre

    En infinie pudeur


    Sachez-le maladroit

    Usez donc de vos charmes

    En-lui brisez l’effroi

    De ce qui le désarme


    Puisqu’avant d’vous aimer

    La peur de mal s’y prendre

    Sa mémoire vient semer

    L’empêchant de s’épandre…


  • FEMMME …





    Puis Dieu créa la femme

    Incarnatation du monde

    Ce jour là naquit l‘âme

    Pour que l’amour l’inonde


    Forêts s’émerveillèrent

    Montagnes s’inclinèrent

    Vagues de mer s’élevèrent

    Liesses perpétrèrent la terre


    Et quand l’homme la vit

    S’illumina sa vie

    Son cœur battit, battit

    D’une vive symphonie


    Elle première merveille

    D’une planète prenant vie

    Enflamma le soleil

    Des pôles à l’Arabie …


  • PEINE ET RENAISSANCE …





    Femme aux yeux fontaines

    Au cœur de porcelaine

    A l’âme voilée de peine

    Aux idées d’fond de Seine


    Depuis qu’avec maîtresse

    Ton homme avec bassesse

    Te trompe sans complexe

    Tu péris de détresse


    Hier chargé d’valises

    D’un regard de méprise

    Froid comme un vent de bise

    T’a quitté pour l’exquise


    L’experte aux jeux d’amour

    Qui donne tout sans détour

    Rassasiant le vautour

    De ses plus fous atours


    Tu crois ta vie brisée

    Tes ressources épuisées

    A jamais la risée

    De rumeurs avisées


    Peu loin se meurt brave homme

    Vivant même drame en somme

    Au cœur plein d’hématomes

    Qu’on surnomme bon homme


    Un sourire en passant

    Quelques mots d’temps en temps

    Des sentiments naissants

    Fleuriront neufs printemps …


  • DITES-MOI …





    Dites-moi la tendresse

    Qu’en vain je ne la cherche

    Car soudain le temps presse

    Et mon cœur se dessèche


    Dites-moi la douceur

    Vous madame qui savez

    Je sens que je me meurs

    L’âme lourde tel pavé


    Dites-moi les mots fous

    Tant je les méconnais

    Nul de mes rendez-vous

    Ne m’offrit ce secret


    Dites-moi je vous aime

    Des plus sincèrement

    Que j’en fasse mon emblème

    Jusqu’à la nuit des temps


    Dites-moi, dites-moi

    Et encore et encore

    Sereinement votre émoi

    Que mes larmes décorent


    Enfin mes joues de joie

    Comme tiède rivière

    D’un printemps bon aloi

    Qui redonne la foi


    Existez-vous madame

    Si oui dites le moi

    En-bas noir macadam

    M’attire de mon toit …


  • AMOUR MUSIQUE, RÊVE MAGIQUE …





    Je te rêve en musique

    En fleur des champs

    Fresques magiques

    Croquées aux vents


    Tant je divague

    Esprit flottant

    Au creux de vagues

    Blés ondoyant


    Je t’aime en do

    En mi en ré et puis en sol

    Toi mon crédo, mon concerto

    Douce auréole


    Qui m’accompagne

    De-ci, delà

    Hautes montagnes

    D’amour voilà


    Quand de leurs cimes

    Fredonne ton nom

    Echos d’abîmes

    Meuvent ma chanson


    En neufs vocables

    Narrant aimer

    Temps invariables

    D’éternité


    Je t’aime en la

    En fa en ut, autant en si

    Ô bien plus loin que l’au-delà

    A tout jamais, ainsi aussi …


  • VAGUE A L’ÂME…





    Il est femmes le vague à l’âme

    Et d’autres âmes le vague aux femmes

    Simplement, réunissons les deux à deux

    Pour former couples heureux …







  • JOYEUX NOËL …





    Fête chrétienne

    Ou bien païenne

    Car les cadeaux

    Sont par trop beaux …


  • J’ME SOUVIENS D’MES SEIZE ANS …





    J’me souviens de mes seize ans. Mes premiers bals j’en étais fier. Faut dire que j’étais batteur dans l’orchestre « Teddy And The Pantheres » … Mes potes et moi, on faisait rêver les filles en cette année 1964. Et toutes celles qui suivirent. Nous faisions partie des sixties … Bal du samedi soir, thé dansant du dimanche après midi dans les plus beaux villages. Amourettes très, très sages. Jamais je n’oublierai ces moments là. Vous dansez mademoiselle ? Elle regardait maman qui acquiesçait d’un signe de la tête ou qui marquait son désaccord. Vous habitez encore chez vos parents ? Il me semble vous avoir déjà vue ? Puis-je aller vous chercher à la sortie des cours ? C’était cela faire la cour … Quelquefois on avait de la chance. Mais, mais la petite sœur ou le petit frère étaient de guet à chacun des rendez-vous … Le week-end suivant notre orchestre se déplaçait ailleurs. Vraiment c’était l’bon temps. J’étais le seul à lunettes. Pas plus gros qu’une allumette, tellement je me dépensais. Je m’appelais Jean-Pierre, au cœur lisse tel douce lumière. Déjà j’étais rêveur. La musique romantique, sentimentale, berçait mes tendres années, sans oublier le rock et le twist. Et le temps a passé …je suis toujours rêveur …et le serai jusqu’au terme de ma vie. J’aime voir les autres heureux, leur sourire, leur bonheur …et les savoir de bonne humeur. Je m’appelle Jean-Pierre et simplement je vous aime … simplement je vous aime, comme j’aimais à seize ans … Puis ce fut « The Terphis …» et autres groupes de twist ...


  • MERE ET REPERES …





    Petit frère préféré

    Par sa maman choyé

    Sentiment de rejet

    Enfance sans reflet


    Dix ans je cherche fille

    Plutôt qu’jouer aux billes

    Pour m’entendre dire je t’aime

    En mon cœur gros œdème


    Les années elles défilent

    Une à une vraie idylle

    Pas plus de temps qu’il faut

    Pour leur trouver défauts


    Car aucune femme parfaite

    Ne m’fait tourner la tête

    La vie reste un désert

    Sans tout l’amour d’une mère …


  • POURQUOI, COMMENT, OU, QUAND…





    Tu me demandes pourquoi

    Pourquoi oui mais voilà

    Pourquoi mot tant inquisiteur

    Que tu crois me faire peur


    Tu veux savoir comment

    Comment moi je te mens

    Comment m’tirer les vers du nez

    Là j’en ai plus qu’assez


    Tu m’interroges quand

    Quand aux vingt-et-un temps

    Quand ton interrogatoire

    Laissera-t-il ma mémoire


    Tu me demandes où

    Où… j’te dirai rien j’mens fous

    Où avec elle je couche

    Va donc prendre une bonne douche


    Pourquoi tant de jalousie

    Comment chez toi nait-elle

    Quand tes joues elle rougit

    Où que je sois me gèle


    Moi je me dis pourtant

    Pourtant toi seule j’aime tant

    Pourtant tu m’fends le cœur

    Toi ma toute petite fleur …


  • AWARD …



    AWARD AWESOME BLOGGERS - Poètes

    22-11-2009 – le fou d’esthétisme

    Tout d'abord je tiens à remercier Chadou et Dany

    http://humour051.skynetblogs.be/

    http://chocolat-miel.skynetblogs.be/

    Pour m'avoir décerné cet Award, pour ma part je leur décernerais César et Oscar pour leur totale amitié

    Je tiens à les remercier toutes deux





    Alors, les règles d'abord:

    1) Remercier celui qui te l'a donné,
    2) Copier l'Award Awesome Blogger
    3) Le poster,
    4) Dire 7 choses que tes lecteurs ne savent pas sur toi,
    5) Mettre les liens des 7 bloggeurs, (seuls ceux qui le voudront)
    6) Les prévenir qu'ils ont gagné un Award à leur tour


    Je n'ai aucune préférence par rapport aux blogs que je visite, je joue le jeu mais sachez que vous êtes tous différents et que si je passe chez vous….c'est que j'aime votre blog tout simplement !


    Que dire que vous ne savez de moi ?
    1. Dès le levé, je me rase, me lave et m’habille car j’ai horreur de trainer en pyjama
    2. Je suis un gros mais fin mangeur. Je me fiche de tout régime
    3. Je suis un féru de sud de la France et j’aimerais y vivre… madame pas !
    4. Mon chanteur préféré est Michel Sardou
    5. J’aurais aimé avoir le cœur d’une femme ne fut-ce qu’une semaine pour ressentir son vécu
    6. J’ai horreur des travaux manuels, sauf la peinture, mais il ne faut rien dans le chemin
    7. Je râle chaque semaine sur les résultats du Lotto car je suis très matérialiste


  • ANNEAUX D’OR …





    Là contre mon cœur

    Tu scelles ton âme

    Au centre du chœur

    Voilà qu’on entame


    Par un double oui

    Alliance d’or

    Pour toute une vie

    Un bien bel essor


    Et dans notre dos

    La famille heureuse

    Exalte de bravos

    Ou verse larmes joyeuses


    Viennent les promesses

    Toutes traditionnelles

    Pendant que cette messe

    Se fait éternelle


    Vite, vite la fin

    Pour souvenirs photos

    L’amour nous donne faim

    De tous les échos


    D’une cérémonie

    Où sourires radieux

    Lorgnent nos mains unies

    Et rien que nous deux …


  • PETIT MATIN MAGIQUE …





    J’ me réveille

    Ton visage

    M’émerveille

    Je voyage


    Par dedans

    Ton regard

    Désir ardent

    De te boire


    Ah Bon Dieu

    Oui je t’aime

    Je te veux

    Café crème


    J’te caresse

    Haut du dos

    Jusqu’aux f…es

    Fa, sol, mi, ré, do


    En musique

    Nos mouvements

    S’font magiques

    Virevoltants


    Oh amour

    Donnes toi

    Sans détour

    Ton émoi


    Me rend fou

    Et mon âme

    S’perd dans l’flou

    Tant tu m’damnes


    J’me rendors

    Dans tes bras

    Mon trésor

    Tout extra


    L’réveil sonne

    Patatras

    Il m’ordonne

    Lèves toi


    Mais déjà

    Tu m’souris

    Je t’aime toi

    Toi ma mie …


  • L’ATTENTE …





    Quand ciel azuréen

    Se mire sur ta mer bleue

    Que ton soleil radieux

    Te brûle le bas des reins


    Tu te meurtris d’amour

    Absence d’homme dans ta vie

    Pour égayer tes jours

    Te propulser l’envie


    De partages les plus fous

    Baignés de mots si tendres

    De frôlements tant doux

    Et de son âme t’éprendre


    Mais là-bas au pays

    Aux accents si bizarres

    Quelqu’un pour toi vit

    Rêvant sur quai de gare


    Attendant prochain train

    Menant au verbe amour

    Unisson c’est certain

    De deux cœurs tour à tour


    Ne languit trop ma belle

    L’attente point trop ne tue

    Tant même soit-elle cruelle

    Heureuse se dévoilera l’issue …


  • LA SANS AMOUR …





    De pas en pas sur un boulevard

    Vitrine passant du rouge au vert

    Lugubre bois dès qu’il fait noir

    A chaque fois son corps se perd


    Pour satisfaire certains pervers

    A d’autres offrir refus d’épouses

    Des jeunes combler temps d’un éclair

    Aux malheureux briser coups d’blues


    Elle méconnait le verbe aimer

    Car tous ces hommes viennent pour la chose

    Et leur trop plein vilement purger

    Tant que n’se fane cette rose


    Puis il y a l’autre qui la tabasse

    Quand le sale fric ne rentre pas

    Son cœur en vain tas d’bleus entasse

    Quelque fois même jusqu’au trépas


    La pauvre fille faut bien qu’elle mange

    Et soigne son gosse né de la honte

    Ne faudrait-il qu’on la louange

    Cette fée qui n’fait partie des contes


    Cendrillon d’mâles en perte d’âme

    Chaussures de verre sans nul miracle

    Portant mille et une nuits infâmes

    Comme ses copines du même cénacle …


  • EAUX D’AMOUR …





    Une barque, deux rames, toi et moi

    Cadre paradisiaque, pour nos âmes, bon aloi

    Bise caressante, regards d’amants, nous convier

    Eaux grisantes, jeux galants, étang de l’Olivier


    Embarcation qui chavire, dérive, envieusement salive

    De nos délires, passions éruptives, hautes voltiges

    Causant vagues, fort séisme, tsunami

    L’on divague, se sublime, aux fous cris d’agami


    Rassasiés, corps vidés, cœurs battant

    Extasiés, déridés, amour nous jurant

    Pour toujours, l’onde nous mène, plus que tout

    Aux beaux jours, qui ne s’égrènent, mon bijou …


  • FUSION …





    Inondant mon regard

    Dans la rosée du tien

    Je me mire tout hagard

    En ton site oasien


    Mains explorant ton corps

    Lèvres savourant ta chair

    Plus qu’un un étalon d’or

    Je survole les airs


    Ton torse raidissant

    Je m’attarde à ses cimes

    D’où fusent diamants

    Créant en moi séisme


    Quand là dans la vallée

    Sous enflammée toison

    Un naissant ruisselet

    Soudain mute en mousson


    Pour que je baigne en lui

    D’exquis aller-retour

    Au bien-être inouï

    Du summum de l’amour


    Quand se lisse accalmie

    Nos corps à l’unisson

    Certes ne se délient

    Mais s’enlacent à foison …


  • L’ATTENTE …





    Rêvasser extraordinaire passion

    Au fil du temps, le long des jours

    Discerner inexplorée émotion

    Authentique, indivisible amour


    Présager mots, tant à offrir, qu’à recevoir

    Rayonner, du fond du cœur, au creux de l’âme

    Unir deux mains, ne plus échoir

    Sur des non-dits, silences infâmes


    Bouleverser vie, ne plus souffrir

    Pourvoir tendresse, exquises caresses

    Oser l’amour, enfin cueillir

    L’inespérée, douce promesse


    Que tant de femmes, multiples hommes

    Gagent toujours, croisée des chemins

    Pour que se forme, réel binôme

    De conte princier, suave destin …


  • RENCONTRE BLOGUEURS 6 SEPTEMBRE 2009 …





    Les rencontres de blogueurs

    Ce n’est que pur bonheur

    Surtout à la Maison du Cœur

    Bénévoles plein d’ardeur





    Brigitte et Pascal

    En on fait un régal

    Bien plus que génial

    Car pour chacun jovial





    Vivement la prochaine

    Car pour nous quelle aubaine

    Entrevue si humaine

    Que dévoués nous drainent …